Comment renforcer son personnel sans perdre de temps ?

Dans des secteurs « en tension » que sont l’hôtellerie-restauration et le médico-social, la gestion des ressources humaines est un défi quotidien. La moindre absence peut entraver le bon fonctionnement de l’organisation. Les managers doivent sans cesse trouver des solutions pour compenser l’absentéisme, les congés, ou faire face à une hausse d’activité. Souvent, il faut agir dans l’urgence. Ce qui ne permet pas toujours de trouver des solutions à la hauteur des attentes. Comment faire alors pour renforcer son équipe avec des travailleurs compétents, et ce en perdant le moins de temps possible ? Et quel statut privilégier pour ces travailleurs qui viennent étoffer les équipes de manière ponctuelle ? CDD, apprentissage, extra, stagiaire, apprenti… ou peut-être indépendant ?

Nous faisons le point dans cet article.

Des difficultés de recrutement après la pandémie

Avec la crise du COVID-19, les secteurs de l’hôtellerie-restauration, du soin et de la santé ont été bousculés comme peu d’autres secteurs. Et ils n’avaient pas besoin de ça, étant déjà presque constamment « en tension » sur le plan de la recherche de personnel. Côté hospitalité, ce sont bientôt deux ans d’activité en dents-de-scie, une reprise pénalisée par le variant Delta, et un futur à moyen-terme toujours incertain. Côté médico-social, ce sont deux ans de pénibilité accrue, de suractivité dans l’hospitalier, avec des heures supplémentaires éreintantes, des conditions de travail si particulières. Avec notamment la difficulté de gérer l’isolement des résidents dans les établissements d’hébergement (EHPAD, FAM, MAS, etc). En isolant les résidents pour les protéger, on les privait d’un lien social vital. Et en réduisant les interactions au strict minimum, on privait aussi les soignants de leur raison de travailler : prendre soin des personnes fragiles. Face à ces bouleversements, beaucoup de professionnels du soin, de la santé et de l’hôtellerie-restauration ont choisi de se réorienter vers d’autres secteurs. Où le travail est moins pénible, avec moins d’incertitudes sur l’avenir. Cette fuite des personnels n’a fait qu’accentuer les difficultés de recrutement et la tension dans ces secteurs en termes de ressources humaines. C’est à ces nouvelles données que les dirigeants d’établissements de santé, comme les restaurateurs, doivent faire face aujourd’hui. Pour ces établissements, trouver les bonnes solutions de renfort pour leurs équipes et brigades est plus que jamais la clé de voûte pour mener à bien leurs missions.

Chercher des remplacements, extras, temps partiels : une activité chronophage

Qu’il s’agisse d’un poste à pourvoir sur le long terme ou de pallier une absence ponctuelle, trouver du personnel pour renforcer son équipe est un véritable casse-tête pour les dirigeants. D’une part, en raison de la pénurie de travailleurs que nous venons de décrire. Et d’autre part, parce que « trouver du personnel » n’est pas suffisant pour faire fonctionner une organisation. Encore faut-il que le personnel soit qualifié, motivé, concerné. Encore faut-il que ces renforts sachent s’adapter à l’équipe en place, aux méthodes de travail. En bref, encore faut-il qu’ils soient à la hauteur de la mission, qu’ils apportent des solutions, et non des difficultés supplémentaires à l’établissement. Pour trouver du personnel compétent et sérieux dans ces secteurs, comme dans n’importe quel autre, il faut du temps. On ne trouve pas l’infirmier parfait ou l’aide-soignant modèle en claquant des doigts. Ni les meilleurs serveurs ou chefs de partie par miracle. Idéalement, il faudrait pouvoir prendre le temps de chercher, de rencontrer, d’échanger. Mais c’est irréaliste…

« Restaurant cherche extra – urgent »

En effet, trouver un extra en restauration, un soignant à l’hôpital, ou un auxiliaire de vie dans un foyer d’accueil médicalisé, souvent, c’est agir dans l’urgence. Un membre de l’équipe qui prévient la veille au soir qu’il ne viendra pas le lendemain. Parfois, le matin même. Il arrive que certains ne prennent pas la peine d’appeler. Et c’est le branle-bas de combat. Nécessité absolue de trouver quelqu’un dans l’immédiat afin de pouvoir fonctionner normalement. Pour que les patients ou les résidents soient traités dignement. Pour que les assiettes arrivent sur les tables des clients. Il faut donc agir vite.

À cela s’ajoute une autre difficulté : dans la santé comme la restauration, dans le secteur du soin comme dans l’hôtellerie, les managers et dirigeants ont un point commun : chaque seconde compte. Un restaurateur a mille et une autres tâches à gérer pour que son affaire tourne. Et quand les journées de travail durent quinze heures, on évite de s’éloigner trop longtemps de ces tâches opérationnelles. Il en va de même pour un directeur d’EHPAD, dont le temps disponible pour ses résidents est déjà bien amputé par les lourdeurs administratives, la gestion financière de son établissement, etc. D’ailleurs, nombreuses sont les voix à s’élever contre la trajectoire administrative que prend le métier de directeur d’EHPAD. Trajectoire que l’on retrouve pour les autres établissements médico-sociaux, et même dans l’hospitalier. C’est une raison supplémentaire qui peut pousser la direction à expédier tout ce qui l’éloigne de ses résidents ou patients.

Pour renforcer son équipe avec le remplaçant idéal, il faut donc du temps. Mais souvent, ce temps manque… Pour les gestionnaires de ces secteurs, le pragmatisme l’emporte. Parfois, mieux vaut un remplacement moyen qu’un sous-effectif éreintant pour toute l’équipe.  On essaie donc de faire au mieux, en perdant le moins de temps possible. La plupart du temps, ça marche. Malheureusement, l’urgence n’apporte pas que des bonnes solutions.

Des solutions parfois insatisfaisantes

Bien sûr, il arrive que les choses se passent bien. Il arrive, même dans l’urgence, de tomber sur la bonne personne. L’aide-soignant en CDD très impliqué, qui soulage une équipe débordée. L’extra en salle efficace, dégourdi, qui sait y faire avec le client. Les bonnes surprises existent. Mais chacun sait que ces solutions traditionnelles de renfort ne sont pas parfaites, et que l’on ne compense pas toujours idéalement les compétences d’un employé permanent. Les causes sont multiples. Sur une mission de quelques jours, on peut se sentir moins concerné. L’expérience peut manquer. Parfois, la ponctualité et la bonne volonté laissent à désirer. Dans ces situations, c’est la qualité du service ou des soins qui se retrouve impactée. Et l’image de l’établissement peut en être ternie. De même, les intérimaires tirent souvent les établissements de situations délicates. Mais malheureusement, les agences d’intérim ne proposent pas toujours des spécialistes du métier (cela est surtout vrai pour l’hôtellerie-restauration). Certes, la polyvalence a ses avantages. Mais il est toujours préférable pour un restaurateur ou un hôtelier de pouvoir s’appuyer sur des professionnels du métier quand cela est possible.

Enfin, il faut faire face à une dernière problématique : les remplacements peuvent tarder à arriver. Et les démarches administratives, même quand elles sont simplifiées, restent non-négligeables.

Les avantages du statut indépendant

Le statut indépendant dans les métiers de la santé n’est pas nouveau. On parle d’ailleurs surtout de « libéral », et cela rime souvent avec l’exercice de l’activité en cabinet, ou au domicile du patient. Depuis quelques années, séduits par les avantages du statut indépendant, de nombreux professionnels du soin et de la santé (infirmier(es), aide-soignant(es), auxiliaires de vie, ASH…) se mettent à leur compte et proposent leurs services aux ETS (établissements de santé).

Plus surprenant, les professionnels de l’hôtellerie-restauration sont également de plus en plus nombreux à s’essayer à ce statut. Les avantages du statut indépendant sont d’ailleurs les mêmes d’un secteur à l’autre. Se mettre à son compte, c’est déjà pouvoir choisir ses horaires, et trouver le bon équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle. C’est aussi choisir son lieu de travail, et les établissements à qui l’on propose ses services. C’est le plaisir de côtoyer des équipes différentes. En relevant des missions variées, les indépendants mettent en avant leurs capacités d’adaptation, perfectionnent leurs compétences, et en développent de nouvelles.

En brisant la routine du quotidien, souvent associée au salariat, les indépendants, ou freelances, se distinguent aussi par leur motivation, leur excitation à aborder un nouveau projet, et à mener à bien une nouvelle mission.

Les témoignages de ces travailleurs indépendants vont tous dans le même sens. En devenant leur propre patron, leur rapport au travail a été bouleversé… pour le meilleur. D’ailleurs, rares sont ceux qui souhaitent revenir à une activité salariée.

L’indépendant : travailleur motivé…

L’indépendant est porté par des missions qui évoluent, et se doit, pour la pérennité de son activité, de donner le meilleur de lui-même pour ses clients. Cette motivation est tellement importante dans des secteurs où, parfois, elle fait défaut. Et quand c’est le cas, cela se traduit immanquablement par un service de moins bonne qualité, des soins moins attentionnés. Dans toutes les organisations, stimuler la motivation des équipes est une des clés du succès. Mais quand on travaille dans l’humain, quand les équipes en question accompagnent des personnes âgées, handicapées ou malades, la motivation des soignants est plus qu’un atout. C’est une nécessité absolue.

… qui étoffe l’équipe permanente

Bien sûr, le statut de travailleur indépendant n’a pas vocation à remplacer intégralement l’équipe de salariés en place. Au contraire, il la renforce et l’étoffe. Toute organisation doit pouvoir compter sur une équipe permanente qui connaît “la maison”. Cela est particulièrement vrai dans les secteurs du soin et de la santé. Que ce soit dans des EHPAD ou dans des structures d’accueil de personnes handicapées, les points de repère sont importants. La confiance entre soignants et résidents se construit sur le long-terme. Et la stabilité de l’équipe est donc un facteur clé du bien-être dans l’établissement. À une autre échelle, l’habitué d’un restaurant aime retrouver le sourire et la gentillesse d’un serveur qui le connaît, qui anticipe ses besoins, et qui lui fait sentir qu’il n’est pas un client comme les autres. Cette stabilité des équipes est indispensable au bon fonctionnement de toute organisation.

C’est d’ailleurs un des conseils que Brigad formule régulièrement aux établissements qui lui font confiance : formez une équipe permanente constituée de vos meilleurs éléments, et étoffez-la ponctuellement avec des Brigaders de talent.

Mais en quoi est-ce que choisir un Brigader devient un gain de temps ?

Brigad : les meilleurs talents en une minute

Dans ces secteurs, chaque seconde économisée est importante. Alors pour éviter toute perte de temps, Brigad vous met en relation avec des indépendants qualifiés pour vos demandes de missions. L’ensemble des profils est validé en amont par notre équipe. Faire appel à un indépendant déjà opérationnel pour travailler dans votre établissement, c’est du temps de gagné. Pour les restaurateurs, c’est du temps qu’ils peuvent passer auprès de leurs clients, ou que les directeurs d’ETS peuvent consacrer au bien-être de leurs patients et résidents.

Ensuite, parce que Brigad est une solution ultra-rapide. Il faut une minute, montre en main, pour poster une demande de mission et obtenir le prix de la prestation. Et rappelons encore une fois que quand le remplacement est urgent, chaque minute compte. Nous vous expliquons comment se passe la demande de mission avec cette vidéo d’une minute :

Brigad à la rescousse

Pour les dirigeants de l’hôtellerie-restauration, il est vital que la reprise de l’activité se passe dans les meilleures conditions possibles. Il est vital que les brigades en cuisine et les équipes en salle soient au complet, motivées, prêtes à encaisser la forte reprise de l’activité. Pour faire face à ce contexte si particulier que traverse le secteur, il faut un plan de bataille… C’est pour cela que Brigad vous propose les services des meilleurs travailleurs indépendants du secteur. En les mettant en relation avec des établissements à la recherche de renfort, que ce soit pour des missions ponctuelles ou régulières.  Et cela le plus rapidement possible, pour faire gagner du temps aux managers, et pour que les équipes ne souffrent pas du sous-effectif. C’est dans ce contexte que Brigad part à la rescousse de la saison, et continue d’accompagner les restaurants, bars et traiteurs dans leur besoin de renfort, et notamment lors de la reprise de leur activité. En mettant à leur disposition une base de données de plus de 200.000 Brigaders de talents, passionnés, qui aiment ce secteur tant éprouvé ces deux dernières années. Et qui sont prêts à vous aider à faire de cette reprise une réussite !

auto-entrepreneur

besoin de renfort

besoin en personnel

brigad

comment trouver du personnel rapidement

extras

freelance

gagner du temps

hôtellerie-restauration

indépendant

libéral

médico-social

personnel qualifié

recherche extra

recrutement

remplacements

renforcer son équipe

renforcer son personnel

renfort en personnel hospitalier

renfort personnel

renfort personnel soignant

restauration

solution rh

travailleurs indépendants

Les derniers articles

Latest articles

See all articles >Tous les articles >