De quelle assurance ai-je besoin pour mon restaurant ?

Article en partenariat avec Orus.

En tant que restaurateur, il est important de protéger votre entreprise contre les risques financiers et juridiques. Si vous avez déjà effectué quelques recherches, voici les assurances dont on parle le plus :

  • L’indispensable, la responsabilité civile (ou RC Pro) : elle couvre les dommages que vous pourriez causer à un tiers (par exemple, un client qui se blesse en glissant sur un sol mouillé dans votre restaurant).
  • La tout-en-un, la multirisque professionnelle (ou MRP) : elle couvre les dommages causés à votre entreprise, tels que les incendies, les inondations, les cambriolages, etc. Elle inclut bien souvent une garantie responsabilité civile professionnelle.
  • Celle dont tout le monde parle, la perte d'exploitation : elle vous indemnise en cas de fermeture forcée de votre restaurant à la suite d'un événement couvert par votre assurance (par exemple, un incendie). Elle est bien souvent proposée en garantie optionnelle dans un contrat d’assurance MRP.

👋 En moyenne, en fonction de la taille du local, de l’activité, du CA et du matériel, un restaurateur paye entre 1000€ et 2000€ par an d’assurance.

Si rien ne vous oblige à vous assurer (seules les professions règlementées en ont l’obligation), presque tous les restaurateurs le font. Pourquoi ? Parce qu’en restauration, vous le savez déjà, les risques sont nombreux, et si vous n’êtes pas assuré, c’est votre responsabilité personnelle qui est engagée.

Quels sont les risques couverts par une RC Pro ?

👋 En tant que restaurateur, vous êtes donc responsable des dommages que vous pourriez causer à autrui dans le cadre de votre activité professionnelle. La responsabilité civile professionnelle (ou RC Pro), c’est l’assurance qui vous protège dans ces cas précis.

Voici quelques exemples de risques (en assurance on parle de sinistres) dont la RC Pro vous protège :

  • Un client qui se blesse en glissant sur le sol de votre restaurant ;
  • Un client qui tombe malade après avoir consommé un de vos plats ;
  • Ou encore un client qui se brûle avec un plat trop chaud.

Sans assurance responsabilité civile (la RC Pro donc), ces incidents pourraient engendrer des coûts élevés pour votre entreprise, voire des poursuites judiciaires. La RC Pro est donc essentielle pour protéger votre entreprise et votre activité en cas de dommages causés à autrui.

Quels sont les risques couverts par une MRP ?

👋 L'assurance multirisque professionnelle (la MRP) est une assurance qui vous protège en cas de dommages causés à votre entreprise, tels que les incendies, les inondations, les cambriolages, etc.

Dans le domaine de la restauration, les risques couverts par cette assurance peuvent être nombreux, par exemple :

  • Un incendie qui détruit votre cuisine ou votre salle de restaurant ;
  • Une inondation qui endommage vos équipements ;
  • Ou encore un cambriolage qui entraîne la perte de votre matériel informatique et de vos stocks de nourriture.

Ces événements (ces sinistres donc) peuvent entraîner des coûts importants pour votre entreprise et vont parfois jusqu’à compromettre votre activité. L'assurance multirisque professionnelle vous permet donc de vous prémunir contre ces risques en vous indemnisant pour les dommages subis. Il est important de bien choisir les garanties qui correspondent à votre activité et de lire attentivement les conditions de votre contrat d'assurance avant de souscrire.

Et quels sont les risques les plus fréquents en restauration ?

Pour bien s’assurer, il faut d’abord connaître les vrais risques du métier et vérifier que les garanties de votre contrat d’assurance les couvrent bien. Voici la liste dégagée par la néo-assurance Orus spécialisée dans la restauration :

  • Les incendies, 37% des primes, coût moyen de 5000€
  • Le dégât des eaux, 20,4% des primes, coût moyen de 3000€
  • Le vol ou vandalisme, 19,6% des primes, coût moyen de 5000€
  • Le bris de glace / vitre, 6,4% des primes, coût moyen de 2000€
  • Les chutes et blessures, 5,7% des primes, coût moyen de 5000€
  • Les dommages électriques, 5,6% des primes, coût moyen 2500€
  • Les événements climatiques, 5% des primes, coût moyen 4000€

Comment choisir son assureur ?

Si vous ne deviez retenir que 3 points essentiels :

  • Choisissez un assureur adapté aux restaurateurs, qui connaît votre métier et qui vous aide à choisir les meilleures garanties pour vous protéger. Votre assureur devrait être présent pour prévenir les dommages, pas seulement en cas de problème ;
  • Choisissez un assureur disponible aux horaires qui sont les vôtres, en restauration on sait que vous avez parfois besoin d’échanger avec un conseiller avant ou après le service et pas forcément dans le cadre des horaires traditionnels de bureau ;
  • Choisissez un assureur qui simplifie les remboursements en digitalisant le processus et en offrant un accès facile à des conseillers en assurance disponibles 24h/24 et 7j/7. Les néo-assurances peuvent vous aider en accélérant le processus de remboursement. En France, on pense souvent à Luko en B2C pour l’immobilier, et à Orus en B2B pour la restauration justement.

Voilà, si vous lisez ces lignes, vous êtes déjà un pro de l’assurance en restauration. Il ne vous reste plus qu’à comparer vos devis, ouvrir votre local et accueillir vos convives autour de bons petits plats.

Partager cet article