Restauration, médico-social - Pénurie de personnel, des solutions ?

Des secteurs du médico-social et de l’hôtellerie-restauration qui se remettent à peine de la crise sanitaire et ne parviennent pas à recruter : la pénurie de personnel est alarmante et est au cœur des préoccupations ! Pourquoi est-il si difficile de recruter dans des secteurs d’activité en forte demande ? Est-il encore possible de trouver du personnel sereinement et rapidement ? Chez Brigad nous savons que ce n’est pas une fatalité ! Le point.

Pénurie de personnel : difficile de recruter ?

Burn-out, absences, démissions et reconversions. En hôtellerie-restauration comme dans le médico-social, le turn-over est important. Pire encore, les dirigeants d’établissements peinent grandement à recruter et de nombreux postes restent vacants. Si l’explosion des émissions télévisées comme Top Chef ou Meilleur Pâtissier a contribué à valoriser certains métiers de bouche (cuisinier et pâtissier, notamment), la pénurie de personnel se fait vivement sentir dans les autres professions. Et pour cause, les métiers n’attirent plus ! Une tendance qui ne date pas d’hier, mais a largement été amplifiée par la crise sanitaire.

Pénurie de personnel : métiers passionnants versus attractivité en perdition

En effet, les salariés fuient et les candidats à la formation sont de moins en moins nombreux ! En cause ? Des professions épuisantes, peu reconnues et peu valorisées ! Manque de matériel, de moyen et de reconnaissance, surcharge de travail, horaires et conditions de travail éprouvantes, salaires trop bas… C’est une véritable désillusion pour des professionnels dont le métier est pourtant une vocation. Les manageurs se heurtent alors cruellement au manque de qualifications des candidats. Mais ces métiers ne s’improvisent pas ! Les nombreux départs dans ces deux secteurs d’activités ne sont alors pas remplacés et accentuent la pénurie de personnel.

Manque de salariés et contraintes horaires

Et on le comprend ! Comment profiter de sa famille et de ses proches lorsqu’on travaille en horaires décalés ? Comment s’occuper de ses enfants en bas âge lorsqu’on est une maman solo qui travaille le soir, la nuit ou le weekend ? Difficile de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle dans ces conditions. Des conditions qui expliquent en partie pourquoi les métiers du sanitaire et de l’hôtellerie-restauration n’attirent plus.

Absence de personnel et conditions de travail

Mais les contraintes horaires ne sont pas la seule raison. À l’heure où le scandale Orpéa éclate, on peut légitimement se poser la question de l’éthique et de la déontologie dans les établissements de santé. Il en va de même en hôtellerie-restauration : les heures supplémentaires ne se comptent plus, la surcharge de travail est significative. La qualité du travail s’en trouve impactée. Et c’est d’autant plus vrai que la pénurie de personnel est importante. Comment exercer son travail dans les règles de l’art dans de telles conditions ? Les professionnels ne se reconnaissant plus dans des valeurs qui leur tenaient pourtant à cœur.

Rareté des employés et salaires insuffisants

Les salaires ne sont pas non plus à la hauteur du travail fourni. C’est le sentiment de la majorité du personnel soignant et de l’hôtellerie-restauration, si ce n’est de tous. À cet égard, Jean Castex a annoncé, en janvier dernier, une hausse des salaires dans l’hôtellerie-restauration. Récemment, le Ségur de la santé revalorisait les salaires des métiers du médico-social. Mais est-ce que cela sera suffisant pour maintenir le personnel et encourager les jeunes troupes à se former ?

Un manque de reconnaissance perturbant

La pénurie de personnel soignant et de restauration soulève également la question des contraintes horaires, des journées de travail à rallonge, de la surcharge de travail, de la pénibilité de ces métiers. Finalement, ce personnel indispensable tant pour les établissements que la clientèle et patientèle ne se sent plus reconnu... et en souffre. Même passionnés, les professionnels baissent les bras. Beaucoup se reconvertissent. Peu ont envie de se lancer dans des professions de plus en plus difficiles.

Pénurie de personnel : valoriser des métiers difficiles, une solution ?

Vous êtes professionnels de santé ou de l’hôtellerie-restauration : vous aimez votre métier, mais il a perdu de sa saveur ? Vous êtes dirigeants d’établissement : vous cherchez des talents disponibles immédiatement ? Depuis 6 ans, Brigad se donne pour mission de redonner de la valeur et du sens à ces professions indispensables et de répondre à la demande grandissante des établissements dans le besoin. Pour que la pénurie de personnel ne soit plus un problème. Pour que ces professions aient à nouveau un sens.

Des collaborateurs experts et investis pour les professionnels à leur compte

Chez Brigad tous les collaborateurs partagent un même objectif : valoriser le travail et le rendre accessible à tous. À l’image de Candice, tous nos experts s’y donnent corps et âme ! Pourquoi ? Parce que, chez Brigad, nous sommes convaincus qu’être libre de choisir son établissement, de travailler en accord avec ses convictions les plus profondes et de profiter d’un salaire décent est une manière de s’épanouir pleinement !

… comme pour les établissements

Notre plateforme est un remède contre bien des maux pour les établissements : pénurie de personnel, services non honorés, notamment. Avec Brigad, c’est le freelance qui vous choisit ! L’avantage ? Du personnel motivé et investi. Et des travailleurs épanouis ne sont-ils pas aussi des travailleurs performants ? En quelques clics seulement, trouvez tous les talents dont vous avez besoin. C’est l’occasion pour vous de profiter d’un personnel formé et engagé. De répondre aux besoins de vos clients et patients. Et, évidemment, de dorer ou redorer votre image !

Pour aller plus loin : l’hôtellerie-restauration, une pénurie de personnel sans précédent

Des effectifs en chute libre dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, c’est ce que rapporte une étude de la Dares : ils ont été 237 000 salariés à rendre leur tablier entre février 2020 et février 2021. Un chiffre significatif qui inquiète les dirigeants d’établissements dont le maintien de l’activité est mis en danger. Pourtant, les besoins en main-d’œuvre de ce secteur sont monumentaux : 292 270 postes seraient à pourvoir, selon l’enquête annuelle menée par Pôle Emploi l’année passée.

Le Covid, une double peine pour l’hôtellerie-restauration

D’un côté, la fermeture des établissements et les couvre-feux. De l’autre, le chômage partiel et l’insécurité financière. Les employés ont fui. Comme si un chiffre d’affaires quasi inexistant pendant plusieurs mois n’avait pas suffi, les dirigeants doivent donc faire face à une pénurie de personnel sans précédent. Un coup dur pour le secteur de l’hôtellerie-restauration et une double peine qu’il devient difficile à gérer et digérer.

Hausse des salaires négociée, conditions de travail en pourparlers

Attirer les jeunes dans le secteur ou à tout le moins conserver le personnel actuel. C’est l’objectif de l’accord signé fin janvier entre patronat et syndicats sur une hausse des salaires d’une moyenne de 16,33 %. Celle-ci devrait être effective courant mars 2022. Mais l’augmentation du salaire n’est pas l’unique solution pour sauver les professionnels de l’hôtellerie-restauration. Bien conscients de cela, syndicats et patronat poursuivent les négociations afin de trouver un terrain d’entente et d’améliorer les conditions de travail. Cela suffira-t-il à rendre ces métiers plus attractifs et pallier la pénurie de personnel ?

… Et plus loin encore : médico-social, un secteur en plein mouvement

Là aussi, c’est la crise ! Un article publié par le site Emploi public, parle de 220 000 postes à pourvoir chez les aides-soignants. Et les infirmiers et aides à domicile lui emboîtent le pas ! Des postes qui ne sont pourtant pas pourvus. Le personnel vient à manquer, certains services ferment, au moins provisoirement. Les professionnels ne parviennent plus à exercer leur métier comme il se doit. Chez le personnel soignant, la grogne se généralise et les mobilisations se multiplient depuis l’été dernier.

Ségur de la santé : des mesures pour booster l’attractivité des métiers

Avec son Ségur de la santé, le gouvernement prend au sérieux la pénurie de personnel soignant et cherche, entre autres, à améliorer la Qualité de Vie au Travail (QVT), faciliter et encourager la formation ou encore augmenter les salaires. Certaines mesures sont d’ores et déjà effectives. D’autres le seront sous peu. D’autres encore sont en cours de réflexion. Rendre davantage attractifs des métiers qui ne le sont plus, c’est l’objectif de ces mesures. Mais là aussi, cela sera-t-il suffisant pour ameuter les candidats ?

Une pénurie d’infirmières et infirmiers révélatrice !

Malgré un concours supprimé en 2019 et un accès aux IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) facilité, les infirmiers ne répondent plus présents. Et dans les hôpitaux, la pénurie est presque insoutenable : la récente commission d’enquête du Sénat rapporte que ce sont encore 60 000 postes qui viennent à manquer. Le personnel infirmier opte pour l’intérim ! En cause ? Des salaires trop bas. Le manque de personnel est si problématique pour les hôpitaux, notamment, que l’Agence régionale de Santé de l’Île-de-France a tenté une véritable opération « coup de poing » en février dernier : pour tous contrats de 6 et 9 mois signés, les infirmiers se voyaient verser une prime de 4000 et 7000 € ! Un cri de désespoir qui illustre bien la souffrance de l’univers médico-social.

A tout problème sa solution…

Vous comprenez mieux le but de notre mission ! Ces professions sont essentielles. C’est pour cela que Brigad a fait de la valorisation de ces métiers son cheval de bataille et vous propose des solutions immédiates ! N’attendez plus, talents et établissements, inscrivez-vous !

prendre des initiatives
surcharge de travail
double tranchant
qualité professionnelle
quotidien
proactivité
artificiel
robot
phénomène
CrunchTime
Cendyn
ampoules
sobriété énergétique
transition écologique
hopitaux
réduire sa consommation
défi urgent
émissions de carbonne
émissions de carbone
faire face à la crise
économie d'énergie
énergie
crise énergétique
crise énérgétique
modernité
CTO
lead QA
lead QUA
front end
back end
dev
staff engineer
data
engineer
présentation
équipe tech
coworkers
friends
social interaction
intercation
human
ma
relationship
bond
connections
workplace
meeting new people at work
thierry marx
lutter contre l'inflation
flambée des prix
flambée des pri
cohesion
parctical guide
partical guide
onboarding
permanent staff
integrate freelancer
malt
wemind
fred de la compta
freebe
alan
Remember the milk
Misme
clear todos
podcast
Tribu indé
whyse
meetup
outils tech
networking
career
building your own business
entrepreuneurship
apprendre
étude
compétences personnelles
savoir gérer
savoir géré
être à l'écoute
savoir-faire
travailler avec des personnes que l'on ne connait pas
compétence
phénomène
automatique
big data
brigad
solution
artificiel
numérique
IA
robot
avantages
drône
la solution Light Speed
crunch time
expérience client
cuisine
yeeels group
cendyn