Comprendre les métiers du soin, une nécessité pour Brigad.

Depuis 2016, Brigad met en relation des professionnels à leur compte et des entreprises afin d’effectuer des missions de renfort. Tout d’abord spécialisé sur le secteur de l’hôtellerie-restauration, c’est en 2020 que Brigad a ouvert ses portes aux professionnels du paramédical. Cela est apparu comme une évidence suite à la crise sanitaire de la COVID-19. En effet, les talents inscrits sur la plateforme ne pouvant exercer dans les bars, restaurants et hôtels se sont redirigés vers des missions de restauration dans des structures médico-sociales. Ces établissements ont ensuite eu l’occasion de découvrir la plus-value des services proposés par les indépendants sur les métiers du soin (aide-soignant(e)s, auxiliaires de vie et agents de service hospitalier). C’est donc sans hésitation que les équipes se sont lancées dans cette nouvelle aventure.

Dans ce contexte, Brigad a réalisé un sondage auprès de sa communauté d’indépendants afin d’encore mieux les comprendre, de les soutenir et de leur apporter un accompagnement répondant au mieux à leurs besoins. Ce sondage a été réalisé en mai 2021 et contient 56 réponses d’aide-soignants et d’AVS.

Le relationnel au cœur des préoccupations

Les métiers du soin sont avant tout des métiers de passion tournés vers les patients. Il y a une réelle volonté de se sentir utile en apportant son aide – 89,1% des sondés répondent que c’est la principale raison pour laquelle ils exercent. De manière logique en découle une deuxième raison, à 83,6% qui est, l’envie d’être au contact des patients. Le goût du métier vient également de la multiplicité des tâches. En effet, aucun jour qui passe ne se ressemble. 34,5% des personnes sondées sont d’accord pour dire que cette pluralité les stimulent au quotidien.

En plus de cette relation avec les patients, les professionnels du soin et de la santé sont confrontés au relationnel en interne. Cette relation contient une ambivalence. D’un côté, les personnes exerçant ces métiers portent une attention toute particulière au travail en équipe, c’est important pour eux à 50,9%. D’un autre côté, c’est justement ce travail en équipe qui pose certaines tensions : les principales difficultés constatées sont le sous-effectif des équipes (67,9%), l’ambiance d’équipe tendue (37,7%) ou encore un manque de reconnaissance (71,7%).

Les métiers du soin en quête d’évolution

Les métiers de la santé sont au cœur de l’action et cette crise de la COVID-19 n’a fait qu’accentuer les dysfonctionnements liés à ce secteur. Ces dysfonctionnements impliquent un mal-être pluriel de la part des soignants : salaire inadéquat (66%), absence de préoccupations des pouvoirs publics (19%), hiérarchie injuste (19%), manque de remerciement tant en interne qu’en externe (16,7%), des horaires difficiles à allier avec une vie privée (37,7%) ou encore le manque de perspectives d’évolution (17%).

Le statut indépendant aide, selon les sondés, à appréhender un peu mieux ces problématiques. Celui-ci leur permet de se sentir plus autonomes dans leurs missions (85,5%) et vis-à-vis des équipes (29,1%) avec une flexibilité d’horaires plus large (65,5%). Ce statut leur apporte également une meilleure relation avec les patients (23,6%) ainsi que plus de reconnaissance vis-à-vis de leur activité (25,5%).

Le secteur de la santé, étant essentiel à l’économie, est donc en mouvement. Les soignants font de plus en plus entendre leurs revendications. Même si celles-ci ne sont pas entendues par tous, Brigad souhaite vous faire part d’une chose : nous sommes là pour vous !

aide-soignant

avs

healthcare

indépendant

infirmier

santé

soin

sondage

Les derniers articles

Latest articles

See all articles >Tous les articles >