Quelles sont les étapes pour ouvrir un bar ?

Vous espérez que les confinements restent derrière nous et vous lancer dans la restauration ? Vous pouvez ouvrir un bar. Accueillir du monde à nouveau, pour sociabiliser et célébrer, est le pari que vous vous êtes lancé.

Ne vous lancez pas à l’aveugle. Il y a des règles spécifiques à la restauration à respecter, en plus des étapes communes à toutes les créations d’entreprises. Voici les 5 étapes à suivre pour ouvrir votre bar.

Étape 1 : trouver son concept

Des bars, il y en a à tous les coins de rue. Mais votre bar doit être unique. Il faut donc penser avant de vous lancer à un concept particulier qui fera la spécificité de votre bar. Pourquoi les gens du quartier, ou d’un peu plus loin, devraient-ils venir ? Quelle expérience offrez-vous à vos clients ? Cette étape est cruciale, car elle permet de vous différencier et donc votre concept constituera votre valeur ajoutée aux yeux du public.

Étape 2 : élaborer son business plan

Une fois votre idée construite, il faut étudier la viabilité de votre projet. Réalisation d’un budget prévisionnel, identification de votre clientèle, recherche de financement, constitution de votre équipe sont autant de points qu’il faut appréhender en amont de votre projet. Une fois tous ces éléments réunis, vous verrez, en fonction du marché de votre secteur, et votre localisation, si votre projet mérite d’être abouti ou non. N’oubliez pas qu’avoir un bon concept, c’est bien, mais avoir un bar qui marche, c’est mieux. Il peut donc être très utile pour vous d’utiliser un modèle de business plan.

Étape 3 : choisir son statut juridique

Si vous considérez que votre projet est viable, et que vous avez trouvé les financements dont vous avez besoin pour ouvrir votre bar, il est temps pour vous de choisir le statut juridique le plus adapté à votre situation et vos besoins.

À l’ouverture de votre bar, vous avez plusieurs options. Concrètement, vous pouvez créer une société ou alors développer tout seul votre concept. Vous pouvez aussi exprimer l’envie d’avoir recours à de la location-gérance avant d’acheter, voire de racheter un fonds de commerce qui existe déjà. On fait le point.

Option 1 : créer une société

Vous pouvez créer votre société pour ouvrir votre bar. Dans ce cas, plusieurs possibilités s’offrent à vous : vous pouvez vous lancer seul ou à plusieurs. Vous avez le choix entre plusieurs types de sociétés en fonction du nombre d’associés :

  • si vous êtes seul, vous avez le choix entre la création d’une SASU ou d’une EURL ;
  • si vous êtes plusieurs, vous avez le choix entre la création d’une SAS ou d’une SARL.

La création d’une société implique le respect de plusieurs étapes et notamment les suivantes :

  1. rédiger des statuts ;
  2. déposer le capital social de votre société dans une banque ;
  3. publier une annonce légale dans un journal d’annonces légales compétent ;
  4. constituer un dossier d’immatriculation à destination du greffe du Tribunal de commerce ;
  5. immatriculer votre société et lancer votre activité en toute sérénité.

Option 2 : recourir à la location-gérance

La location-gérance vous permet de louer un fonds de commerce pour une certaine période. Cette location se fait par le biais d’un contrat. En signant ce contrat, rassurez-vous, le propriétaire du bar n’aura pas à donner son avis sur les décisions de gestion.

Bon à savoir : la location-gérance se poursuit souvent par une cession de fonds de commerce, bien que rien n’oblige le propriétaire à vous vendre son bien ni à vous de l’acquérir.

Option 3 : racheter un bar existant

Votre ultime option est de racheter un bar existant. Cela implique de saisir une opportunité qui se présente à vous. Si c’est une bonne affaire, qui correspond à ce que vous aviez imaginé pour votre propre bar, sautez le pas et rachetez ce bar ! Avec cette solution, vous investissez certes votre argent, mais elle a l’avantage d’être visualisable : vous pouvez vite vous projeter en voyant un bar que vous souhaitez racheter.

Étape 4 : se renseigner sur la réglementation applicable

Vous ne pouvez pas ouvrir un bar sans maîtriser la réglementation en vigueur pour ce type d’établissement. Vous devez vous assurer que les obligations légales sont respectées avant de lancer votre activité.
Voici les éléments à prendre en compte :

  • la formation pour ouvrir un bar qui vous donne le permis d’exploitation ;
  • l’obtention de la licence bar après avoir suivi cette formation ;
  • les normes de sécurité et d’hygiène propres à la restauration ; et
  • les affichages obligatoires en restaurant.

Étape 5 : c’est parti !

Vous voilà muni d’un concept unique, de votre business plan, d’une structure juridique adéquate et en conformité avec la loi. Il ne vous reste plus qu’à réaliser quelques travaux de rénovation si vous avez racheté un bar, ou de tout construire si vous ne partez de rien. Vous êtes à présent en mesure d’ouvrir un bar qui cartonne ! Il ne reste plus qu’à attirer votre clientèle en misant sur une stratégie marketing en béton.

prendre des initiatives
surcharge de travail
double tranchant
qualité professionnelle
quotidien
proactivité
artificiel
robot
phénomène
CrunchTime
Cendyn
ampoules
sobriété énergétique
transition écologique
hopitaux
réduire sa consommation
défi urgent
émissions de carbonne
émissions de carbone
faire face à la crise
économie d'énergie
énergie
crise énergétique
crise énérgétique
modernité
CTO
lead QA
lead QUA
front end
back end
dev
staff engineer
data
engineer
présentation
équipe tech
coworkers
friends
social interaction
intercation
human
ma
relationship
bond
connections
workplace
meeting new people at work
thierry marx
lutter contre l'inflation
flambée des prix
flambée des pri
cohesion
parctical guide
partical guide
onboarding
permanent staff
integrate freelancer
malt
wemind
fred de la compta
freebe
alan
Remember the milk
Misme
clear todos
podcast
Tribu indé
whyse
meetup
outils tech
networking
career
building your own business
entrepreuneurship
apprendre
étude
compétences personnelles
savoir gérer
savoir géré
être à l'écoute
savoir-faire
travailler avec des personnes que l'on ne connait pas
compétence
phénomène
automatique
big data
brigad
solution
artificiel
numérique
IA
robot
avantages
drône
la solution Light Speed
crunch time
expérience client
cuisine
yeeels group
cendyn