Prendre des vacances lorsqu’on est travaille à son compte : les règles d’or

Un freelance qui ne travaille pas est un freelance qui ne fait pas de chiffre d’affaires. Prendre des vacances lorsqu’on est à son compte n’est donc pour beaucoup ni envisagé ni envisageable. Pourtant, s’accorder du repos est essentiel. C’est même indispensable ! Mais alors, comment s’y prendre ? Que faire de ses clients lorsqu’on part en vacances ? Y a-t-il des risques à prendre des congés ? Comment les organiser pour partir serein ? Le point dans cet article.

Le professionnel à son compte, ce chef d’entreprise qui ne se ménage pas

Trouver de nouveaux contrats, gérer ses clients, ses missions, sa communication, sa comptabilité ou encore rechercher de nouveaux prospects… Véritable homme-orchestre le travailleur à son compte est sur tous les fronts. En outre, certains secteurs comme le médico-social et l’hôtellerie-restauration imposent des horaires décalés, de jour ou de nuit, qui s’avèrent être très épuisants à la longue. Le risque ? Une baisse de régime, des idées moins claires, un manque de productivité et d’efficacité, des erreurs, l’épuisement, voire le burn-out.

Faire des pauses lorsqu’on est freelance, c’est possible.

Être libre de choisir et maîtriser ses horaires de travail et son temps de travail, n’est-ce d’ailleurs pas l’une des raisons pour lesquelles vous avez choisi de vous mettre à votre compte ? Pourtant, vous hésitez. Vous avez du pain sur la planche et craignez de perdre vos précieux clients, voire de rater des opportunités de missions ou d’être débordé à votre retour. Rassurez-vous, avec un soupçon d’anticipation et une pointe d’organisation, prendre des vacances lorsqu’on est à son compte, c’est possible !

Quand la pause s’impose : apprendre à se déconnecter

Vous n’aurez rien à gagner à vous épuiser. Pourtant, comment ne pas être tenté de mettre le nez dans ses mails à longueur de journée, de faire de la veille ou de rechercher des clients puisque votre entreprise en dépend ? Savoir prendre des vacances lorsqu’on est à son compte, se déconnecter pour de bon, trouver un équilibre entre sa vie pro et sa vie perso, cela s’apprend. Et c’est grâce à ces pauses bien méritées que vous donnerez le meilleur de vous-même.

Des congés bien mérités : comment organiser ses vacances lorsqu’on est à son compte ?

Partir en vacances, oui, mais pas n’importe comment ! Mettre en pause son activité ce n’est pas nécessairement renoncer à une rentrée d’argent ou à de potentiels nouveaux clients. Ce n’est pas amasser le travail pour finalement être noyé sous un flot de dossiers ou de mails à son retour. Mais sans organisation ni anticipation, vous pourriez vite regretter ce moment d’évasion. Comment prendre des vacances lorsqu’on est à son compte, dans ce cas ? Brigad vous livre ses conseils pour partir l’esprit tranquille, recharger les batteries et faire le plein d’énergie.

Se libérer des priorités avant le départ

Vous partez en vacances pour vous reposer. Pas question donc de vous épuisez à rattraper le travail ou le retard accumulé pendant votre absence. Délestez-vous d’un maximum de tâches avant le jour J ! Agenda sous les yeux, identifiez les priorités et urgences, ce qui ne peut attendre votre retour. Entre autres exemples, assurez-vous d’avoir dûment rempli vos obligations pour ne pas laisser vos clients dans l’embarras. Une preuve de professionnalisme qui ne fera par ailleurs que renforcer la confiance qu’ils ont en vous. Soyez également à jour dans vos mails, prise de rendez-vous, envoi de devis et de factures, relances clients, prospection... Vous partirez ainsi serein.

Prévenir ses clients et ménager ses relations

Prendre des vacances lorsqu’on est à son compte, oui. Mais, imaginez la déception, l’inquiétude ou l’incompréhension de vos clients si vous partiez sans prévenir ! Pour éviter cela, informez-les de votre indisponibilité à l’avance en précisant vos dates de départ et de retour. Créez un message d’absence sur vos réseaux sociaux, mails et téléphone en guise de rappel. Laissez-leur un moyen de vous contacter en cas d’urgence. Ce sont là des manières de les rassurer et d’entretenir de bonnes relations. Et si vous travaillez avec une plateforme de mise en relation comme Brigad, n’oubliez pas de l’informer elle aussi !

Une urgence pendant votre absence ?

Restez disponible pour les urgences à l’aide d’une adresse mail dédiée, par exemple. Vous serez ainsi en mesure de répondre rapidement à vos clients et de leur apporter des solutions. Par ailleurs, vous qui êtes aide-soignant ou serveur, dépanner vos clients par le télétravail ne vous est évidemment pas possible. Pourquoi alors ne pas collaborer avec un confrère de confiance, capable de vous « remplacer » momentanément pendant votre absence ? Une jolie manière d’offrir entière satisfaction à vos clients.

Se déconnecter sans être submergé

Il est important de se déconnecter vraiment pour se reposer efficacement. Et si vous coupiez les notifications de vos appareils ? Cela vous éviterait de céder à la tentation de consulter les nouveaux mails ou les nouvelles propositions de missions tout au long de la journée. Pour autant, vous pouvez garder un œil sur votre activité en vous accordant un temps de « connexion ». Quelques dizaines de minutes quotidiennes, voire un jour sur deux, suffisent à répondre aux messages ou à faire de la veille sans grignoter vos instants détente.

Comment choisir sa période de vacances lorsqu’on est à son compte ?

La majorité des secteurs, si ce n’est tous, rencontrent des périodes d’activité intense et des périodes dites « creuses ». Loin d’être un mauvais point pour vous, une phase d’activité réduite peut être l’occasion pour vous de vous ressourcer. C’est l’été, vous vivez en bord de mer et travaillez dans l’hôtellerie. Mieux vaut donc éviter de s’absenter pendant la période estivale et attendre l’automne. Vous êtes au contraire infirmier et vivez en montagne. Vos pairs, salariés eux, ont tendance à prendre leurs vacances en hiver pour glisser tout schuss le long des pistes de ski. Restez disponible durant cette période et partez plutôt avant ou après !

Un air de vacances malgré l’activité

Vous aimeriez faire une pause, mais vos finances ne vous y autorisent pas. Pourquoi ne pas changer d’air tout en continuant à travailler ? Nul besoin de télétravailler pour profiter d’une ambiance « vacances » sans vous soucier de votre chiffre d’affaires. Comment ? En effectuant des missions saisonnières dans une autre région, par exemple. Et les secteurs de l’hôtellerie ou de la restauration se prêtent particulièrement à ce type d’opportunités. À vous le joyeux séjour en montagne ou en bord de mer !

Des petites pauses au quotidien, pourquoi pas ?

Faire son footing matinal, une séance de natation, une marche digestive, une soirée entre amis, regarder un film en famille, faire un jeu avec ses enfants ou encore s’évader lors d’un long weekend. C’est aussi ça savoir faire des pauses. Si la tentation peut être forte de regarder ses emails, de déjeuner devant son écran ou de reprendre un dossier en cours après le film du soir, sachez vous arrêter. Le salarié qui rentre chez lui le soir met sa journée de travail en suspend et se consacre à ses loisirs et à sa famille. Pourquoi en serait-il autrement pour le professionnel à son compte ?

Comment financer ses vacances lorsqu’on est à son compte ?

Pour le freelance, les congés payés n’existent pas. S’absenter revient donc à ne pas faire de chiffre d’affaires pendant la période concernée. Un élément qu’il s’agit donc de prévoir dans la gestion de votre budget. À la manière des RTT, vous pouvez tout à fait déterminer une période pendant laquelle vous allez mettre les bouchées doubles, lors d’un pic d’activité par exemple : le chiffre d’affaires obtenu va ainsi compenser celui que vous n’aurez pas durant vos congés. Vous pouvez également épargner une partie de vos revenus tout au long de l’année. Ces économies seront alors destinées à financer vos vacances.

prendre des initiatives
surcharge de travail
double tranchant
qualité professionnelle
quotidien
proactivité
artificiel
robot
phénomène
CrunchTime
Cendyn
ampoules
sobriété énergétique
transition écologique
hopitaux
réduire sa consommation
défi urgent
émissions de carbonne
émissions de carbone
faire face à la crise
économie d'énergie
énergie
crise énergétique
crise énérgétique
modernité
CTO
lead QA
lead QUA
front end
back end
dev
staff engineer
data
engineer
présentation
équipe tech
coworkers
friends
social interaction
intercation
human
ma
relationship
bond
connections
workplace
meeting new people at work
thierry marx
lutter contre l'inflation
flambée des prix
flambée des pri
cohesion
parctical guide
partical guide
onboarding
permanent staff
integrate freelancer
malt
wemind
fred de la compta
freebe
alan
Remember the milk
Misme
clear todos
podcast
Tribu indé
whyse
meetup
outils tech
networking
career
building your own business
entrepreuneurship
apprendre
étude
compétences personnelles
savoir gérer
savoir géré
être à l'écoute
savoir-faire
travailler avec des personnes que l'on ne connait pas
compétence
phénomène
automatique
big data
brigad
solution
artificiel
numérique
IA
robot
avantages
drône
la solution Light Speed
crunch time
expérience client
cuisine
yeeels group
cendyn