Log in to your Brigad account to receive missions

Receive missions

Connectez-vous à votre compte Brigad pour recevoir des missions

Recevoir des missions

Comment les nouvelles technologies de la santé peuvent-elles améliorer la prise en charge des patients ?

Comme tous les secteurs d’activité, celui de la santé est amené à évoluer au contact des nouvelles technologies. Mais plus que les autres, les métiers sanitaires ont beaucoup à gagner en accédant  à ces dernières. Confrontés à un affaiblissement des vocations, un resserrement des budgets, et de nouvelles attentes des patients, les dépenses mondiales en santé ont spectaculairement augmentées. Et ça… c’était avant la pandémie !

Les nouvelles technologies de la santé sont porteuses d’espoir. Elles ont en effet le potentiel d’améliorer la façon dont les soins sont prodigués. Si elles posent évidemment la question de leur accessibilité (en particulier sur le court terme), mais aussi de leur éthique ou encore du risque qu’elles éloignent les patients des soignants, les technologies sanitaires permettent indéniablement de mieux comprendre et de mieux soigner.

Brigad vous invite à découvrir celles qui sont en passe de révolutionner le monde de la santé.

1. L’intelligence artificielle, parmi les nouvelles technologies de la santé les plus prometteuses

Appliquée aux soins de santé, l’Intelligence Artificielle (ou IA) est appelée à faire évoluer les pratiques thérapeutiques. Associée au Big Data, elle permettra en effet aux soignants d’analyser d’énormes quantités d’informations, mais aussi d’automatiser certaines tâches administratives répétitives.

L’IA a aussi le potentiel de faciliter le développement et les tests de nouveaux médicaments. Ou encore d’améliorer la prise en charge de certains patients (en réalisant des opérations à distance pour ceux qui vivent dans des déserts médicaux, ou en stimulant la communication des enfants autistes).

Résultat : une étude menée par OpenText montre qu’un patient sur quatre estime que son médecin pourra établir un diagnostic médical plus précis en utilisant l’intelligence artificielle.

2. Les dispositifs médicaux mobiles pour rapprocher patients et soignants

L’utilisation d’application ou de dispositifs mobiles en compléments des soins médicaux dispensés dans les centres de santé permettra de rapprocher patients et soignants. Certaines auront pour simple mission de stocker leurs informations, d’autres de suivre leur état de santé à distance. Les biocapteurs permettront, en effet, le suivi des différents aspects de la santé d’un patient. Mais aussi de détecter les maladies de façon beaucoup moins intrusive, et sans engorger les hôpitaux.

A la manière des Fitbits, déjà largement adoptés par les sportifs, les appareils de santé portatifs plus spécialisés présentent un fort potentiel d’adoption auprès des patients. Ils pourront ainsi mesurer notre pression sanguine, ou permettre aux personnes atteintes de lésions neurologiques de retrouver leur autonomie.

3. L’impression 3D

Si elles ne sont pas exactement récentes, les nouvelles technologies de la santé utilisant l’impression 3D sont désormais beaucoup plus accessibles. Une baisse des coûts qui a permis de voir émerger de nombreuses innovations, comme l’impression de peau en trois dimensions afin de soigner les victimes de brûlures. Mais aussi celle d'attelles des voies respiratoires, de vaisseaux sanguins, etc.

Selon une étude menée par Gartner, 25 % des chirurgiens pratiqueront des interventions avec des modèles imprimés en 3D dans les prochaines années. Une évolution qui nous permet d’aller vers une médecine sur-mesure. Mais aussi d’améliorer l’accès aux matériels médicaux et alléger le budget des centres de soin.

4. La réalité virtuelle et augmentée au service de la médecine

La réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) ne sont pas uniquement le fondement des metaverses. Ce sont aussi des outils particulièrement utiles pour l’apprentissage de la médecine. Elles fournissent en effet des simulations ultra réalistes et immersives, permettant aux étudiants de se former dans un environnement plus sûr.

Autre application surprenante de la VR et AR : elles permettront aux chirurgiens de s'entraîner pour une opération difficile. Et donc de réduire le temps passé au bloc, libérant des ressources aussi bien temporelles que financières.

Les expériences de réalité virtuelle ou augmentée peuvent également aider les patients à se détendre avant une opération. Ou leur apporter un support plus réaliste en physiothérapie, par exemple.

5. L’Internet des Objets (IoT) : de nouvelles technologies de la santé pleines de potentiel

S’il n’est pas encore très répandu dans le secteur des soins, l’Internet des Objets est amené à le devenir dans les prochaines années. Les chercheurs étudient encore comment leur intégration (et leur connexion avec les bases de données des centres de santé) permettront d’améliorer la prise en charge des patients, aussi bien en matière de diagnostic que de traitement ou encore de gestion des stocks de médicaments.

Une première application possible peut être le développement d'inhibiteurs ou de moniteurs d’insuline connectés.  Ces appareils permettront non seulement aux médecins de suivre leurs patients à distance. Mais ils rappelleront également à ces derniers, via une application mobile, quand ils doivent prendre leur traitement. Là encore, l’objectif final est de permettre aux professionnels sanitaires de se dégager du temps, qu’ils pourront utiliser à bon escient dans la recherche, ou la prise en charge des patients sans rendez-vous.

L’avenir des nouvelles technologies dans la santé… Vers une prise en charge par des robots-médecins ?

Les nouvelles technologies de la santé sont ainsi porteuses de grands espoirs. L’espoir d’une amélioration de la qualité des soins, autant que de la relation entre les patients et les soignants. Elle cristallise aussi des inquiétudes, sur la barrière de leur coût, mais aussi la gestion des données ou encore l'établissement de rapports médicaux plus distants, et donc moins humains.  

L’image du robot-chirurgien, capable de conduire des opérations très délicates, est le symbole parfait de cette dualité. Si la robotique permet de faire de plus petites incisions, et d’opérer à distance, il reste pour beaucoup difficile d’accepter d’être opéré.e par une machine et non un médecin.

En attendant de résoudre ces dilemmes, les nouvelles technologies de la santé peuvent prendre des formes bien plus simples et plus humaines. Moins spectaculaires, mais tout aussi révolutionnaires, la télémédecine permet de faciliter les échanges via Internet. Quant à Brigad, notre plateforme vous aide à trouver du renfort pour soutenir vos équipes en quelques clics.

Un petit pas pour votre établissement… un grand pas pour la santé !

nouvelles technologies

nouvelles technologies santé

technologie

technologie santé

solutions technologiques

santé

médico-social

digital

IoT

internet

internet des objets

réalité augmentée

réalité virtuelle

infirmier

infirmière

infirmiere paris

infirmier libéral

infirmier remplaçant

infirmier libéral remplaçant

recherche infirmier remplacement

brigad

impression 3d

améliorer la relation patients

améliorer la prise en charge des patients

améliorer le bien-être au travail

plateforme de mise en relation

intelligence artificielle

aide-soignante remplacement

aide-soignant

aide-soignante

recherche aide-soignant remplacement

auxiliaire de vie

auxiliaire de vie en ehpad

auxiliaire de vie à domicile

auto-entrepreneur

auxiliaire de vie indépendant

auxiliaire de vie recrutement

indépendant

statut indépendant

devenir indépendant

se lancer en indépendant

travailleur indépendant

brigad

Les derniers articles

Latest articles

See all articles >Tous les articles >