Comment éviter le turnover et la surcharge de travail au sein de son équipe : 8 conseils pratiques

Dans un contexte de crise sanitaire particulièrement éprouvant, les personnels hospitaliers et hôteliers ont fait preuve d’une résilience et d’une agilité extrêmement précieuses. Contraints de doubler et parfois même tripler leur capacité d’accueil (et donc leurs heures de travail), ou au contraire de limiter leur activité à la vente à emporter et de trouver du travail ailleurs, ces deux secteurs ont, plus durement que tout autres, dû faire face à la pandémie.

Une résilience qui se traduit par un certain mal-être (augmentation de l’absentéisme, de l’épuisement professionnel, baisse de moral et saturation face aux changements incessants). Mais aussi par un roulement du personnel plus important et des difficultés à recruter. En pleine saison estivale, la restauration fait ainsi face à un turnover inédit. Et une fatigue des saisonniers qui se détournent d’un métier qu’ils jugent de moins en moins considéré.

Si le confinement a été propice à bien des remises en question (près de 70 % des actifs ayant consulté les sites d’annonces d’emploi), cette hausse du turnover indique aussi des difficultés à offrir à son personnel un cadre de travail serein et épanouissant. Le taux de rotation étant un défi pour le secteur médico-social et la restauration de manière plus globale, Brigad vous partage des conseils pour éviter le turnover et la surcharge de travail au sein de vos équipes.

Mais essayons de comprendre d’abord pourquoi le renouvellement de votre personnel peut être préoccupant pour la santé de votre établissement.

Pourquoi un taux de rotation trop important peut nuire à votre établissement ?

Le turnover (ou taux de rotation) vous permet de mesurer les arrivées et départs de personnel dans votre entreprise sur une période donnée. Pour l’évaluer, il vous suffit de réaliser le calcul suivant :

calculer le turnover

S’il est si important de calculer son taux de rotation de manière régulière (chaque trimestre ou semestre, par exemple), c’est que ce chiffre reflète l’état de santé global de votre entreprise. Mise en perspective avec les événements qu’elle traverse (comme la crise actuelle), cette donnée permet d’évaluer si vos collaborateurs sont bien intégrés dans votre équipe. Mais aussi s’ils sont engagés dans son succès et se projettent dans son avenir !

Évaluer, et donc éviter le turnover au sein de votre établissement est aussi essentiel pour limiter l’impact négatif qu’il peut avoir sur son activité.

En effet, un renouvellement trop important et rapide de votre personnel aura :

  • Un coût financier pour votre entreprise. En moyenne, le départ d’un membre de votre équipe peut vous coûter entre la moitié et le triple de sa rémunération annuelle. Il faut également prendre en considération les indemnités de licenciement, les pertes de revenus dus à l’absentéisme qui peut précéder le départ ou à la mauvaise ambiance qu’il aura causé, les frais de recrutement et de formation, etc.
  • Des conséquences négatives sur la bonne organisation de votre établissement. Les départs volontaires, notamment lorsqu’ils sont dus au mécontentement d’un collaborateur, sont par nature difficiles à anticiper. Un turnover important aura donc un impact sur l’organisation de l’entreprise. Il peut également engendrer une perte de compétences, et donc une baisse de la qualité du travail. Dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie, et selon son importance, il nuira parfois à l’image de l’établissement, et peut lui faire perdre des clients.

8 conseils pour limiter le turnover et l’absentéisme en évitant de surcharger de travail vos équipes

Les causes d’un taux de rotation élevé sont nombreuses, et parfois extérieures à la gestion de votre entreprise (notamment dans le contexte actuel).

Néanmoins, un turnover important peut également être lié à un environnement de travail stressant, une surcharge de travail et donc des difficultés à maintenir un équilibre sain entre vie professionnelle et privée. Mais aussi un manque de perspectives d’avenir et de considération au sein de l’entreprise.

Si les conditions (et contraintes) de travail actuelles ne sont pas de votre ressort, vous pouvez améliorer l’environnement dans lequel évoluent vos équipes, pour le rendre plus stimulant et épanouissant.

Brigad vous partage donc ses conseils pour renverser la tendance et éviter le turnover.

1. Reconnaître les signes de surcharge de travail et de fatigue au sein de ses équipes

Pour limiter son taux de rotation, il faut s’attaquer à la source du problème. Et notamment à la surcharge de travail et au risque d’épuisement professionnel qu’elle peut aggraver. Notre premier conseil est donc d’être le plus attentif possible au comportement et au bien-être de vos collaborateurs.

Certains changements peuvent vous alerter. Notamment si un membre de votre équipe n’est plus aussi vigilant, s’il s’isole, est irritable ou instable. Cela peut être de petits signaux, qui, pris séparément, vous paraîtront anodins. Mais un collaborateur qui sèche la pause café, ou qui réagit mal à la moindre réflexion, peut se sentir surmené ou stressé.

En cas de doute, n’hésitez pas à engager le dialogue, de la manière la plus personnelle et bienveillante possible. L’idée est de partager vos observations, et de valider l’existence d’une souffrance au travail. Avant même de réfléchir aux solutions que vous pouvez mettre en place pour le soulager d’une charge de travail ou d’un stress trop importants, la priorité est de lui montrer que ses difficultés sont entendues. Et que vous tâchez d’y remédier afin qu’il puisse continuer de se projeter au sein de votre entreprise.

2. Evaluer la charge de travail réelle et fixer des objectifs en conséquence

Entre la charge de travail prescrite et réelle, il y a souvent un fossé.

Changements des conditions d’accueil, difficultés dans la relation avec les patients/clients, équipement défaillant, absences ou départs imprévus… Les aléas sont nombreux et peuvent alourdir la tâche de vos collaborateurs, souvent de manière invisible.

Pour éviter ce décalage, la solution est d’organiser des moments d’échange réguliers avec toute votre équipe. Ces discussions vous permettront d’évaluer collectivement leur charge de travail réelle. Mais aussi de prendre connaissance et de prévenir les difficultés qu’elle peut rencontrer.

Sur la base de ces échanges, vous pourrez lui fixer des objectifs réalistes et atteignables, et donc diminuer la pression liée à sa productivité. Car lorsque la pression est trop forte, vos employés peuvent être tentés de jeter l’éponge et de chercher une herbe plus verte ailleurs.

Prendre soin de la santé de vos collaborateurs, en fixant un cap réalisable, vous permettra d’éviter le turnover.

3. Faire appel à un personnel non permanent pour soulager ses équipes et limiter le turnover

Les secteurs du soin et de la restauration sont, on le sait, plus touchés par le renouvellement de leur personnel. Le taux de rotation de l’hôtellerie-restauration est, selon une étude réalisée par Pôle Emploi, 2 à 3 fois plus élevé qu’ailleurs. En cause : un rythme de travail rapide, et parfois stressant.

Pour soulager vos équipes, vous aurez donc parfois besoin de renfort. Si cette démarche est bien ancrée et rodée pour certaines périodes, notamment au moment des saisons estivales ou hivernales, elle peut se révéler bénéfique tout au long de l’année. C’est d’autant plus le cas dans le contexte actuel, particulièrement difficile pour vos employés.

Notre mission chez Brigad est donc d’aider les établissements médico-sociaux et hôteliers à trouver des renforts. Nous vous accompagnons non seulement dans la recherche de collaborateurs qualifiés et motivés pour soutenir vos équipes, et prévenir le surmenage. Mais nous œuvrons également pour revaloriser ces métiers et leur savoir-faire, souvent sous-estimés, ce qui impacte directement leur taux de rotation.

4. Soigner l’intégration des nouveaux arrivés

Pour réduire son taux de rotation, et fidéliser ses employés, il faut également vous assurer qu’ils se sentent bien accueillis et bien intégrés à votre brigade. C’est non seulement essentiel pour les former à leur poste, et les rendre aussi autonomes et performants que possible. Mais aussi pour leur donner envie de se projeter au sein de votre entreprise, et donc d’y rester !

L’intégration des nouveaux arrivés peut passer par l’organisation de réunions hebdomadaires ou mensuelles pour discuter de leur prise de poste, des compétences sur lesquelles ils souhaiteraient être formés ou appuyés. Mais aussi, et plus subtilement, par l’établissement d’une relation de confiance et d’équité en ce qui concerne leurs demandes (congés, rémunération, etc.) L’idée est de donner à vos nouveaux collaborateurs le sentiment que vous attachez de l’importance à leurs attentes. Et que vous valorisez et félicitez leur travail et leur implication.

5. Apprendre à déléguer pour réduire son taux de rotation

Pour faire baisser la pression chez vos collaborateurs, il est également très important de leur donner des marges de manœuvre et de les responsabiliser autant que possible. Bref : d’abandonner le micro-management, qui risque de brider leur prise d’initiative et leur confiance. Et apprendre à reconnaître leur expertise en déléguant toutes les tâches qui peuvent l’être.

Déléguez à ses équipes est porteur de sens. Cela montre que vous avez confiance en leurs compétences. Que vous n’allez pas leur demander des comptes en permanence, mais savez qu’elles pourront vous solliciter en cas de besoin. En déléguant, vous limitez donc le stress de vos collaborateurs, et vous leur permettez de se projeter dans des postes plus stratégiques au sein de votre établissement. Par extension, vous augmentez donc l’attachement qu’ils peuvent avoir à votre entreprise.

Pour éviter que cette autonomie ne soit contre productive, et qu’elle ne se traduise par une charge de travail trop importante, n’oubliez pas de partager des objectifs clairs et surtout réalistes. Laissez également la place à l’erreur, pour que vos employés se sentent suffisamment à l’aise pour l’admettre avant qu’elle ne devienne trop compliquée à réparer.

6. Encourager l’entraide pour éviter le surmenage

Si vous souhaitez éviter un turnover trop important, vous devez encourager le bien-être et un bon équilibre mental au travail. Cela passe notamment par le fait de faire sentir à vos collaborateurs qu’ils sont soutenus. Qu’ils peuvent compter sur votre aide, et celle des autres membres de leur équipe en cas de besoin.

En matière de management, une bonne approche sera ainsi de prôner l’entraide plutôt que la compétition. Notamment en organisant des moments de convivialité, qui auront pour principal effet de souder vos équipes. Mais aussi en permettant à vos employés de permuter leurs horaires lorsque cela est possible. Ou en créant des pairs entre collaborateurs permanents et indépendants pour faciliter l’intégration de ces derniers.

7. Offrir à ses équipes des perspectives d’avenir afin de les encourager à rester

Parmi les principales causes d’un taux de rotation important, on trouve le manque de perspective d’avenir. Si vos collaborateurs ont des difficultés à se projeter dans votre établissement, et qu’ils ne se sentent pas suffisamment valorisés et accompagnés dans leur développement professionnel, ils peuvent être tentés de chercher d’autres opportunités professionnelles.

Certes, la rémunération et l’offre d’avantages sociaux (comme les tickets-restaurants, ou une bonne couverture santé) sont des arguments de poids pour fidéliser ses collaborateurs, et éviter le turnover. Mais même si votre établissement n’est pas en mesure de les proposer, le simple fait de communiquer sur la mobilité interne et les perspectives d’évolution peut être un ressort tout aussi puissant.

Cela aura pour effet de motiver vos collaborateurs à se dépasser, de leur donner confiance en leurs propres compétences. Et encouragera surtout un sentiment d’appartenance à votre entreprise, et donc une envie d’y prospérer.

8. Se montrer aussi souple que possible dans les horaires

Comme nous l’avons déjà mentionné, éviter le turnover passe par un environnement de travail agréable. Et surtout par la possibilité pour vos employés de maintenir un équilibre sain entre leur vie professionnelle et personnelle.

Plutôt que d’installer un baby-foot dans la salle de repos, il peut s’avérer bien plus efficace de leur offrir des horaires aussi flexibles et adaptables que possible. En particulier dans les secteurs sanitaire et hôtelier, caractérisés par une charge de travail très lourde.

Parce que vous n’aurez pas le levier du télétravail à votre disposition, pensez donc à vous montrer flexible sur l’emploi du temps de vos collaborateurs. Avec une forte amplitude d’ouverture, cette organisation sur mesure sera simplifiée. Elle vous permettra de vous adapter à tous les profils (indépendants, jeunes travailleurs / étudiants). Et d’obtenir un avantage concurrentiel décisif face aux recruteurs dont le modèle sera plus figé.

L’idée est de mettre en place une gouvernance claire, transparente et équitable (notamment sur les dimanches ou week-ends travaillés), tout en fixant des règles pour assurer la bonne organisation de votre entreprise.

Le mot de la fin…

Optimiser ses processus de recrutement et créer un environnement de travail sain, dans lequel les objectifs sont clairement définis et le travail équitablement réparti, sont les deux axes principaux pour réduire le taux de rotation. Mais aussi pour booster la productivité et le bien-être de vos collaborateurs.

En mettant en place ces changements de management et d’organisation concrets au sein de vos équipes, et en évaluant régulièrement leurs effets, vous parviendrez à trouver progressivement la formule qui fonctionne le mieux pour votre établissement ainsi que pour votre brigade !

Brigad vous aide justement à renforcer vos équipes et à répondre à vos besoins ponctuels ou structurels. Depuis maintenant 3 ans, nous vous mettons en relation avec des indépendants qualifiés pour chacune de vos missions. Accédez à une communauté de travailleurs qualifiés et passionnés. Et donnez-nous l’opportunité de vous aider à identifier les profils les plus adaptés à votre établissement !

Que vous soyez un établissement médico-social, un restaurant ou un hôtel, nos solutions peuvent vous aider à soulager vos équipes et limiter le turnover !

besoin de renfort

besoin en personnel

comment renforcer son personnel

conseils

étoffer son équipe

éviter la rotation du personnel

éviter la surcharge de travail

éviter le surmenage

extra en restauration

faire appel à des indépendants

fidéliser ses employés

hôtellerie-restauration

indépendant

limiter le turnover

médico-social

personnel de renfort

plateforme de mise en relation

pourquoi faire appel à des indépendants

recherche extra

renfort personnel soignant

ressources humaines

Les derniers articles

Latest articles

See all articles >Tous les articles >