Être une femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration

Longtemps associées à la cuisine, les femmes ont pourtant souvent été reléguées à son pendant domestique. Et ont rencontré des difficultés, encore bien présentes aujourd’hui, à se faire une place dans le secteur gastronomique.

Et pourtant, elles sont présentes dans tous les métiers de l’hôtellerie et de la restauration, et à tous les échelons des brigades. Les femmes font parler d’elles lorsqu’elles sont cheffes étoilées, comme Hélène Darroze et Anne-Sophie Pic, ou à la tête de grands groupes hôteliers, comme Celine Falco ou Shannon Knapp.

Mais derrière ces grands noms, qu’elle est la réalité pour une femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration ? Si nous n’avons pas encore atteint la parité, les choses changent, et dans le bon sens !

Pour garder le cap, et encourager celles qui veulent se faire une place dans ces métiers que l’on aurait tort de considérer comme masculins, Brigad fait le point sur les avancées qu’ils nous restent à mener. Et partage quelques conseils pour s’imposer !

De plus en plus de femmes dans le secteur de l’hôtellerie-restauration

Chaque année, la journée internationale des droits des femmes, qui est célébrée le 8 mars, est l’occasion de faire le point sur l’égalité entre hommes et femmes. Cette année, elle a été aussi l’occasion d’évaluer ce que c’est d’être une femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

Si elles sont majoritaires dans les écoles de cuisine, les femmes ne le sont plus une fois qu'elles intègrent la vie professionnelle. En France, elles représentent 47 % des effectifs, avec de fortes disparités entre les métiers en salles (où l’on compte 4 femmes pour 8 hommes) et en cuisine (ou elles ne sont plus que 3 contre 14).

Certains métiers rassemblent donc presque exclusivement des femmes, alors qu’elles ne sont que très (ou trop) peu présentes dans d’autres. Les femmes représentent par exemple 82 % des employés de l’hôtellerie et 59 % des aides de cuisine. Elles ne sont par contre que 17 % à porter la toque des chefs cuisiniers. Et 32 % à être propriétaire ou cadres de cafés, restaurants et hôtels.

Malgré tout, nous aurions tort de brosser un portrait trop noir de la place de la femme dans le le secteur de l’hôtellerie-restauration. Les choses évoluent, et en 2021, elles composent entre 31 et 50 % des effectifs de brigades dans la gastronomie. 51,3 % estiment également que leur carrière professionnelle a évolué de manière positive ces 5 dernières années. Et pour 41 % des femmes interrogées, la médiatisation de grandes cheffes, comme celles que nous avons déjà cité, a été une source d’espoir pour se lancer dans cette voie !

Des avancées encourageantes, mais il nous reste encore du chemin à parcourir...

Mais une parité dans les faits qui tarde à s’imposer

Elles sont présentes à tous les échelons, mais la réalité pour une femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration n’en reste pas moins plus difficile que pour son collègue masculin.

Dans la gastronomie, par exemple, les cheffes ne représentent que 6 % des 638 restaurateurs étoilés par Michelin. Dans l’hôtellerie, le constat est le même. Plus de 90 % des directeurs d’hôtels 4 étoiles à Paris et en région parisienne sont des hommes.

Au niveau des salaires aussi, la parité n’est pas encore atteinte. En moyenne, les femmes gagnent 20 % de moins que les hommes.  Le plus souvent, c’est le fait qu’elles seraient tiraillées entre leurs nombreuses casquettes (de mère, d’épouse, et de professionnelles) qui est évoqué pour expliquer ces écarts. Mais il semblerait plutôt que ce soit les clichés, et les mauvaises habitudes, qui aient la vie dure.

L’idée que travailler dans un hôtel ou un restaurant n’est pas compatible avec une vie de famille fait que de nombreuses femmes sont encore orientées vers les postes d’exécution. Et quelles sont donc trop souvent absentes des postes de direction, où l’évolution est la plus lente.

Etre une femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration : nos conseils pour s’imposer !

Si être une femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration n’est pas toujours de tout repos, elles sont loin d’avoir dit leur dernier mot.

Travailler dans un restaurant ou un hôtel n’est pas facile, notamment en raison des journées à rallonge, mais aussi du stress quotidien auquel sont exposées les brigades. Pour dépasser ces difficultés, et se faire une place, les femmes ont pour elles leur force de travail, leur excellence et créativité.

Pour s’imposer lorsque l’on est une femme dans ce milieu, on aura donc besoin d’une bonne dose de...

1. Détermination

Pour se faire une place en tant que femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, il faut se montrer tenace. Même si les clichés ont de plus en plus la vie dure, il vous faudra parfois redoubler d’effort pour montrer que vous travaillez dur, et ainsi gagner le respect que vous méritez.

N’hésitez pas à vous imposer en montrant que vous maîtrisez votre métier, que vous faites preuve d’un professionnalisme à toute épreuve, et que vous avez les épaules pour tenir la cadence et supporter la pression du coup de feu !

2. Encouragement

Nous avons tous besoin de modèles pour nous épanouir dans notre métier, nous motiver à nous dépasser. La bonne nouvelle est que l’on peut voir de plus en plus de femmes cheffes dans les médias. Une visibilité qui peut créer des vocations, mais aussi vous encourager à persévérer. Des figures comme Hélène Darroze, ou encore Christelle Brua nous montrent que même si les places sont chères, il est possible de s’en faire une et de la garder !

Pensez également à vous faire aider. Des réseaux de femmes comme Action Elles peuvent vous accompagner dans votre projet. Et vous partager des conseils pour surmonter les difficultés rencontrées dans ce secteur.

3. Culot

Plus question de se cacher ! Vous avez mérité votre place dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, et vous comptez bien le faire savoir. N’hésitez pas à faire parler de vous, à participer aux conférences, aux inaugurations d’établissements qui pourraient vous permettre de vous faire un nom, mais aussi d’élargir votre réseau.

Pour monter les échelons, il ne faut pas avoir peur de prendre la parole, de valoriser votre parcours ! C’est non seulement important pour votre carrière, mais aussi pour celles des femmes que vous allez inspirer et qui suivront votre modèle !

4. Indépendance

Pour beaucoup, être une femme dans le secteur de l’hôtellerie-restauration n’est pas compatible avec une vie de famille. Et sans vouloir donner raison aux misogynes, nous aurions tort de nier la réalité, parfois éprouvante, de ces métiers.

Chez Brigad, nous pensons que ce n’est pas pour autant une raison de se détourner de votre rêve ! Quel que soit votre profil, vous lancer à votre compte peut vous permettre de vous épanouir dans ce domaine d’activité, sans renoncer à votre vie privée ni à votre liberté. C’est le chemin qu’a suivi Patricia, notamment parce qu’il lui offre plus de flexibilité et lui permet de s’organiser comme elle l’entend !


Brigad développe continuellement des solutions pour éviter toute forme de discrimination et s’engage pour garantir la sécurité de ses utilisateurs. Depuis quelques semaines, les utilisateurs (talents comme entreprises) peuvent signaler les situations dangereuses, illégales ou inacceptables auxquelles ils seraient confrontés en quelques secondes directement depuis l’application Brigad. Une nouvelle fonctionnalité qui, en fonction du signalement réalisé, une mise en relation avec les forces de l’ordre, ou avec le service d’assistance Brigad, est réalisée instantanément.

À toutes les femmes qui souhaitent se lancer dans les métiers de la restauration ou de l’hôtellerie, ou continuer de s’y épanouir sans sacrifier leur vie privée, Brigad vous accompagne dans votre projet. Mettez en avant votre expérience et vos compétences et trouvez des missions qui vous plaisent près de chez vous en quelques clics !

prendre des initiatives
surcharge de travail
double tranchant
qualité professionnelle
quotidien
proactivité
artificiel
robot
phénomène
CrunchTime
Cendyn
ampoules
sobriété énergétique
transition écologique
hopitaux
réduire sa consommation
défi urgent
émissions de carbonne
émissions de carbone
faire face à la crise
économie d'énergie
énergie
crise énergétique
crise énérgétique
modernité
CTO
lead QA
lead QUA
front end
back end
dev
staff engineer
data
engineer
présentation
équipe tech
coworkers
friends
social interaction
intercation
human
ma
relationship
bond
connections
workplace
meeting new people at work
thierry marx
lutter contre l'inflation
flambée des prix
flambée des pri
cohesion
parctical guide
partical guide
onboarding
permanent staff
integrate freelancer
malt
wemind
fred de la compta
freebe
alan
Remember the milk
Misme
clear todos
podcast
Tribu indé
whyse
meetup
outils tech
networking
career
building your own business
entrepreuneurship
apprendre
étude
compétences personnelles
savoir gérer
savoir géré
être à l'écoute
savoir-faire
travailler avec des personnes que l'on ne connait pas
compétence
phénomène
automatique
big data
brigad
solution
artificiel
numérique
IA
robot
avantages
drône
la solution Light Speed
crunch time
expérience client
cuisine
yeeels group
cendyn