Djeneba : “J’ai trouvé mon équilibre entre mon activité et ma vie de famille”

Après avoir commencé sa carrière en tant qu’agente d’entretien salariée en grandes surfaces, Djeneba Dembele décide de changer de vie en 2018. À la recherche d’un métier au service et au contact des autres, elle se tourne vers une formation d’auxiliaire de vie en 2018 et se lance rapidement à son compte. Elle nous raconte son parcours.

Un nouveau métier qui l’épanouie enfin

“Je suis malienne et, ce qui me manquait  dans ce métier d’agente d’entretien, c’était la convivialité, l’esprit de famille, la proximité avec les gens. Au Mali, on s’occupe des personnes âgées de notre famille, c’est dans notre culture et dans nos valeurs. C’est pourquoi je me suis orienté vers cette formation d’auxiliaire de vie, pour m’occuper à nouveau des personnes et leur apporter de la compagnie”, raconte-t-elle.

Suite à sa formation, elle décide de s’orienter vers le travail à domicile et trouve rapidement un CDI. “J’avais peur de travailler dans les structures, notamment dans les EHPADs, de ne pas avoir la proximité que je recherchais avec les résidents”, explique Djeneba. Passionnée par son nouveau métier, elle prend plaisir à se lever chaque matin pour aller à la rencontre des personnes âgées et leur apporter du soutien : “J’aime me rendre utile, faire leurs courses, les faire sortir, leur tenir compagnie. Souvent, ces gens ne voient qu’infirmier(e)s et auxiliaires de vie au cours de leur journée, notre visite est très importante pour eux, ils ont besoin de parler, d’évacuer.”

Mais une activité difficile à allier avec vie de famille

Mère de 4 enfants, Djeneba nous explique la difficulté d’allier sa vie de famille et son CDI : un emploi du temps chargé qui ne lui laisse aucun répit. “Lorsque j’ai commencé en CDD, je travaillais près de chez moi et le trajet était compris dans mes frais. Avec mon employeur, nous nous étions accordés pour continuer sur cette lignée pour mon CDI. Je me suis vite rendue compte que ce n’était pas le cas”.

Djeneba témoigne avoir dû, à la suite de la signature de son CDI, faire plus d’une heure et demi de trajet matin et soir, chaque jour, pour se rendre chez ses patients. Épuisée, elle n’était plus capable de démontrer une énergie positive et de faire son travail comme elle le souhaitait. Une vraie désillusion. “Je n’avais pas le temps de m’occuper de ma famille, je n’avais pas de loisirs à côté de mon travail. Je perdais mon enthousiasme en arrivant au travail, une vraie contrainte pour le côté humain qui me plaît tant. Ce contrat m’a beaucoup déplu et m’a presque dégoûtée du travail d’auxiliaire de vie à domicile. J’ai donc quitté ce CDI.”

Se lancer en tant qu’indépendante, une révolution pour Djeneba

Après avoir découvert Brigad sur internet, Djeneba nous explique comment elle a vécu ses premiers pas sur la plateforme : “L’équipe m’a guidé pour mon inscription par téléphone. J’ai reçu ma première mission très rapidement dans un établissement spécialisé pour les personnes atteintes d’autisme, juste à côté de chez moi. J’ai accepté et c’était super ! Dans la vie, il faut avoir une vision du futur, il faut tout essayer, ne pas refuser une mission qu’on ne connaît pas. J’avais fait une formation concernant ce type de pathologies, mais travailler directement auprès de ces personnes m’a beaucoup apporté. J’ai vécu une expérience incroyable ! J’ai aussi beaucoup aimé travailler en équipe. Ce qui m’a marqué, c’est vraiment l’équipe, ce sont de très belles personnes qui m’ont accueillie et intégrée naturellement. Elles m’ont beaucoup appris, notamment comment gérer la crise d’un résident autiste, comment le calmer. Je suis vraiment reconnaissante d’avoir eu cette expérience, elle m’a ouvert les yeux sur plein de choses.”

Une expérience unique, enrichissante et émouvante qu’elle n’aurait, selon elle, pas eu l’occasion de vivre si la plateforme Brigad ne lui avait pas suggéré cette mission. Sans aucun problème, Djeneba s’est adaptée aux nouvelles organisations des établissements qu’elle a rencontrées au fil de son parcours de Brigader. “L’avantage de Brigad, c’est d’avoir le choix d’accepter ou non une mission. C’est génial d’avoir le choix ! J’ai même reçu ma première mission de nuit via la plateforme Brigad, que j’ai acceptée, c’était super bien et ça s’est bien passé ! C’est une expérience que je voulais découvrir et Brigad m’a donné cette chance”, explique-t-elle.

La possibilité de vivre de sa passion

Djeneba affirme ne passer que par la plateforme Brigad pour décrocher des missions. Au fil de ses expériences, Djeneba a noué des liens solides avec les patients dont elle prend soin et en parle régulièrement aux travailleurs qu’elle rencontre. “J’ai parlé de Brigad à plusieurs personnes que j’ai croisées lors de mes missions : je leur explique que je ne suis ni salariée, ni intérimaire, mais indépendante. Beaucoup sont surpris ! Je leur décris Brigad comme un arc-en-ciel d’avantages : je travaille dans tous types d’établissements, découvre plein de choses, rencontre du personnel et des patients différents, apprends sur des pathologies variées. C’est super enrichissant et ça m’apporte beaucoup d’expérience. Et surtout, j’ai trouvé l’organisation parfaite, je peux m’occuper de mes enfants tout en continuant à exercer mon métier. Je n’ai pas de mots pour décrire ce que Brigad m’a apporté.”

auto-entrepreneur

auxiliaire de vie

auxiliaire de vie à domicile

auxiliaire de vie en ehpad

auxiliaire de vie indépendant

auxiliaire de vie recrutement

démarche indépendant

ehpad

renfort en personnel hospitalier

renfort personnel

renfort personnel soignant

santé

soin

soins de santé

travailleurs indépendants

Les derniers articles

Latest articles

See all articles >Tous les articles >